DISPARITION : Jean-Pierre Bastiat, ancien international de rugby, s'est éteint


03 février 2021

Ancien rugbyman français et figure de la vie politique et associative, Jean-Pierre Bastiat est décédé ce mercredi 03 février à l'âge de 71 ans, des suites d'un accident vasculaire cérébrale.

Le monde du rugby est en deuil. Jean-Pierre Bastiat a su marquer de son empreinte l'histoire de sport au ballon ovale. Avec trente-deux sélections nationales à son actif, notamment en qualité de capitaine, il faisait notamment partie de l'équipe de France de rugby en 1977, qui avait remporté le Grand Chelem. Après une entorse au genou, il deviendra Président de l'U.S. Dax, de 1990 à 1995.

Mais le rugby n'était pas son seul terrain de jeu. Il s'engage en effet par la suite dans la vie associative et politique locale, notamment en figurant sur la liste Chasse, pêche, nature et tradition, à l'occasion des élections legislatives de 1989. Cette passion pour la chasse lui voudra d'ailleurs trente ans plus tard une condamnation pour braconnage.

Mais son plus grand combat politique se déroule en 2014, lorsqu'il représente la liste de droite lors des municipales dacquoise, face à la majorité socialiste sortante. Battu au second tour, il refusera de siéger à l'opposition, et permettra ainsi à Julien Dubois, l'actuel Maire de la cité thermale, de faire ses armes.

Reconverti professionnellement, il était également devenu assureur à Dax, où il avait installé son agence.

Vives réactions à l'annonce de sa disparition

Bon vivant, jovial et attaché à son terroir, Bastiat aura marqué sa génération et les dacquois. Ainsi, l'annonce de sa disparition a suscité de nombreuses réactions.

D'abord, dans le monde du sport, l'actuel Président de la Fédération Française de Rugby, Bernard Laporte, salue la mémoire du "monument du rugby et du sport français, héros du Grand Chelem de 1977, un homme rayonnant, engagé et tourné vers les autres". L'ancien international dacquois Raphaël Ibanez, manager général du XV de France masculin, se souvient avec émotion de l'homme qui l'avait "vu grandir et accompagné avec gentillesse et bienveillance". L'ancien international Pierre Albaladejo a, quant à lui, rappelé qu'il avait "recruté ce grand gaillard quand il avait 17 ou 18 ans [...]. On est tous peinés, pour l'individu et l'homme qu'il était. Un monstre de joueur, connu dans le monde entier. C’était une troisième ligne monumentale. Ça a été le passage le plus élevé qu’a connu le rugby français". Beaucoup d'autres réactions dans le monde du sport et du rugby, notamment de la part du Directeur Général de la Coupe du Monde de Rugby 2023, qui rappelle que Bastiat avait fait "l'honneur de sa présence sur le passage du Train 2023 à Dax". 

Côté politique, le Maire de Dax Julien Dubois a réagi dans un communiqué, "les mots me manquent pour décrire l'émotion et la tristesse qui me submergent [...]. Je perds un très grand ami qui me manquera comme il manquera à beaucoup d'entre-nous". Le député des Landes Lionel Causse s'est quant à lui rappelé ses rencontres avec l'homme politique : "J'ai eu à plusieurs reprises l'occasion d'échanger avec Jean-Pierre Bastiat. Un homme sincère, direct, avec qui j'ai toujours eu plaisir à débattre sur la vie publique". Au niveau national, la Ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, a réagi, déclarant qu'elle était "Très attristée par cette disparition brutale. Jean-Pierre Bastiat
semblait être un roc. C’est une figure dacquoise et landaise qui a fait briller son club, et la France".

SOUVENIRS FM présente à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances, et lui rendra hommage lundi 8 février à 9h30, 15h45 et 19h30 lors d'une chronique spéciale de L'OVALIE DACQUOISE, présentée par Cheyenne. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article